La première machine à rires pour remplacer les spectateurs à la TV

Le principe d’utiliser une audience lors de l’enregistrement de programmes existait déjà du temps de la radio, ça permettait de donner de la vie et de donner l’impression aux auditeurs de ne pas être seuls à aimer le programme et ça a continué à être utilisé lors des débuts de la télévision jusqu’à aujourd’hui.

Le problème était qu’il fallait gérer une grande quantité de personnes qui venaient aux enregistrement, des studios très grands pour les accueillir, ils riaient trop fort, ou pas assez, ou trop longtemps, et il y avait toujours quelqu’un qui avait un rire bizarre, bref ça coûtait cher et c’était jamais parfait.

On a donc commencé à utiliser des enregistrements de rires sur cassettes mais ils se ressemblaient tous et s’adaptaient mal aux différentes situations.

Jusqu’à ce que dans les années 50, Charley Douglass invente et perfectionne une machine spéciale qui permettait de remplacer les spectateurs lors des enregistrements des émissions TV de la chaîne américaine CBS.

Cette machine avait un clavier qui permettait de choisir, de mixer et de jouer en boucle 320 enregistrements de rires et d’applaudissements différents enregistrés sur cassettes et des pédales pour en contrôler la durée et le volume.

La machine à rires était tellement révolutionnaire qu’elle était tenue tout le temps sous clés et que seul Charley et sa famille avaient le droit de voir l’intérieur et son fonctionnement.

machine-audience-01

machine-audience-02

machine-audience-03

machine-audience-04

machine-audience-05