la magie et la puissance des teintures naturelles antiques au Japon

Le Japon a développé des techniques millénaires, parfois d’une extrême complexité où qui demandent une somme folle de travail, pour tirer des pigments puissants des matières naturelles.

Dans ce documentaire à la recherche des couleurs disparues de Mika Kawase, réalisé pour le Musée Victoria et Albert, on découvre le travail de Sachio Yoshioka, la cinquième génération d’artisans dans l’atelier de teinture Somenotsukasa Yoshioka à Fushimi. Cet artisan a décidé de revenir entièrement aux méthodes anciennes qu’il a redécouvert dans des ouvrages, pour la beauté exceptionnelle des rendus colorés qu’elles donnent.

On explore ainsi couleur par couleur les processus et les rendus qui donnent ces soieries et ces papiers si intenses, ces fibres étant parfois réutilisées dans la recréation de costumes antiques. La réalisation est sobre et soignée, au plus près des matières et des textures.

On découvre également quelques pans de cérémonies ancestrales japonaises auxquelles ces plantes, coloris ou soieries sont liées. Magique.