La famille poilue de Birmanie

burma-famille-poil-hypertrichose

Cette famille prise en photo en Birmanie en 1880 souffre d’hypertrichose congénitale, un dérèglement hormonal dû dans ce cas à une mutation génétique qui provoque une poussée envahissante de poils sur le corps.

Cette maladie dans sa forme congénitale est très rare puisqu’on ne compte qu’entre 50 et 100 cas recensés dans le monde, le premier cas répertorié étant celui de Petrus Gonsalvus aux Iles Canaries en 1642.

Petrus Gonsalvus
Petrus Gonsalvus

L’histoire de cette famille birmane d’abord été rapporté par John Crawford en 1826 lors d’un voyage en Birmanie au cours du quel il raconte avoir rencontré un homme à la cour du Roi, Shwe-Maong, qui était recouvert de poils.
Shwe-Maong avait quatre enfants, dont un seul, Maphoon présentait la maladie.

Lors d’un autre voyage quelques années plus tard il découvrit que Maphoon, une femme de maintenant 32 ans, avait eu deux garçons dont un, Maong-Phoset, présentait des signes d’hypertrichose.
Il aura à son tour une fille, Mah-Me qui était elle aussi affectée.

La maladie aura ainsi perduré dans cette famille pendant quatre générations.