Il n’y a pas de coupole dans cette église de Rome

Eglise Sant'Ignazio Dôme en trompe l'oeil

L’église Saint-Ignace-de-Loyola, située sur la place Sant’Ignazio à Rome a été construite entre 1626 et 1650, d’après les plans d’Orazio Grassi, en hommage au saint fondateur de la Compagnie de Jésus, Ignace de Loyola, qui avait été canonisé quelques années auparavant (1622).

La légende veut que les voisins aient refusé la construction d’une coupole qui aurait fait de l’ombre sur les édifices avoisinant, qu’elle qu’en soit la raison réelle le peintre Andrea Pozzo a intégré à la fresque qu’il a réalisé au plafond de l’église un dôme en trompe l’œil et en anamorphose qui donne l’impression qu’une coupole de 17 mètres parfaitement réaliste est présente lorsqu’on est placé au bon endroit dans la nef.

La voûte s’ouvre au sommet sur le ciel, et des torsades de nuages entourent les pilastres, portant des anges ou des saints. Cette architecture compliquée de colonnes et de balcons peuplés de personnages est peinte sur une simple voûte en demi-cercle.

Pour admirer ce plafond ouvert sur les cieux, il est nécessaire de se placer en un endroit signalé au sol, sous le Christ qui est le point d’où partent toutes les lignes de fuites, représentation de l’apothéose de saint Ignace. Un rayon lumineux baigne de lumière saint Ignace qui la redistribue aux quatre coins du monde, illustrant l’engagement missionnaire des jésuites.

Saint-Ignace-de-Loyola-illusion-coupole-fresque-plafond-02

Saint-Ignace-de-Loyola-illusion-coupole-fresque-plafond-03

Saint-Ignace-de-Loyola-illusion-coupole-fresque-plafond-04

Saint-Ignace-de-Loyola-illusion-coupole-fresque-plafond-05

Saint-Ignace-de-Loyola-illusion-coupole-fresque-plafond-06

Quelques années plus tard il réalisé un autre trompe l’oeil semblable dans une église Jésuite de Vienne :

Jesuit Church Vienna - Fresco with Trompe l'oeil - Andrea Pozzo - 1703