Les fleurs à sang chaud

plante-chaleur-chaud
Une fleur de symplocarpe fétide | photo: Ryan Johnson

Il n’y a pas que les animaux qui sont capables de produire de la chaleur, chez certaines plantes aussi on trouve de la thermogenèse qui leur permet d’augmenter significativement la température de l’air autour d’elles.

Ce phénomène a été découvert pour la première fois en 1777 par Jean-Baptiste Lamarck et depuis on l’a remarqué dans de nombreuses plantes en particulier dans la famille des Aracacae mais aussi chez le lotus, des palmiers, des nymphéacées, des aristolochiaceae, des wintéracées ou encore des magnoliacées.

Le point commun de la plupart de ces plantes est d’êtres assez primitives et qu’elles possèdent des fleurs charnues et utilisent des insectes pour leur pollinisation.
La production de chaleur les aiderait à disséminer leur odeur pour les attirer et à leur fournir un environnement confortable.
Suivant leurs conditions de vie, la chaleur peut aussi les aider à se protéger du gel.

La production de chaleur peut parfois être impressionnante comme chez le Philodendron selloum au Brésil qui augmente la température de l’air autour de lui de presque 35°C alors que l’air ambiant est proche du gel.

La chaleur se crée dans la plante quand les mitochondries qui sont chargées de produire de l’énergie pour assurer son métabolisme en créent un surplus, cette énergie se dissipe alors sous forme de chaleur.

fleur-chauleur

fleur-sang-chaud-01

fleur-sang-chaud-02

fleur-sang-chaud-03

fleur-sang-chaud-04

fleur-sang-chaud-05

  • Florent

    Haaa pitié, pas des plantes ‘primitives’, ca ne veut rien dire d’un point de vue biologique ! (pas plus que les ‘fossiles vivants’)