Deux cartes de l’île de Bouvet

carte-ile-bouvet-01

L’île Bouvet (en norvégien Bouvetøya) est une île volcanique inhabitée de l’Atlantique sud, située au sud – sud-ouest du cap de Bonne-Espérance. Nommée d’après son découvreur français Bouvet de Lozier, elle est possession norvégienne depuis 1927.

L’île Bouvet, est une île inhabitée du sud de l’océan Atlantique dont le point culminant, appelé Olavtoppen3, atteint 780 m. D’une superficie3 de 49 km2, elle est couverte à 93 % par une épaisse calotte glaciaire qui bloque les côtes au sud et à l’est…

Ses 29,6 kilomètres de littoral sont souvent entourés par des glaces dérivantes. Chaque été austral, des pans de glaciers tombent des hautes falaises d’origine volcanique dans la mer ou sur les plages de sable noir. L’île ne bénéficiant d’aucun port, il est particulièrement difficile pour les navires de s’en approcher ; l’hélicoptère embarqué s’avère ainsi le moyen le plus aisé pour y accéder. Sur la côte ouest, un récif de roche de lave, apparu entre 1955 et 1958, est devenu un site de nidification pour les oiseaux.

La température annuelle moyenne atteint environ −1,5 °C, caractérisée par une faible amplitude thermique ; en été, les températures s’élèvent rarement à plus de + 2,0°C. En raison du climat rigoureux et de la faible superficie libre de glace, il n’existe qu’une maigre végétation de lichens et de mousses. La faune se compose seulement de phoques, d’éléphants de mer, d’oiseaux de mer et de plusieurs espèces de manchots : manchot Adélie, manchot à jugulaire, gorfou doré.

L’Île Bouvet fait partie des îles les plus isolées du monde, la terre la plus proche est la Terre de la Reine Maud, elle-même inhabitée, située à 1 600 km au sud.

carte-ile-bouvet-02

IDL TIFF file

carte-ile-bouvet-04