Des temari brodés

temari-01

Originaire de Chine, et introduit au Japon entre 1400 et 1500, le temari (手毬/手鞠?, lit. « balle à main ») était à l’origine destiné à confectionner des balles pour enfants à partir de restes de soie de vieux kimonos. Avec le temps, les coutures devinrent de la broderie, de plus en plus fine et compliquée. Perdant leur rôle de jouet d’enfants avec l’arrivée du caoutchouc, les balles temari devinrent des objets d’art, des cadeaux du Nouvel An japonais, des porte-bonheur.
Traditionnellement, les balles temari étaient offertes aux enfants par leurs parents à l’occasion du Nouvel An. On pouvait y placer à l’intérieur un petit morceau de papier sur lequel était inscrit un vœu pour l’enfant. D’autres balles pouvaient contenir un grelot, où des grains de riz, pour « faire du bruit ».

Wikipedia

NanaAkua a photographié plus de 500 de ces temari réalisés par sa grand-mère de 88 ans au cours des 30 dernières années, ils sont visibles sur cette page.

temari-02

temari-03

temari-04

temari-05

temari-06

temari-07

temari-08

temari-09

temari-10

temari-11

temari-12

temari-13

temari-14

temari-15

temari-16

temari-17

[Via]