Les cristaux de la mine de Naïca

Alexander Van Driessche
Alexander Van Driessche

Située au nord du Mexique, la Mine de Naïca est connue pour abriter plusieurs grottes, dont une qui contient des cristaux de gypse spectaculaires qui peuvent mesurer jusqu’à 12 mètres de longueur et presque 4 mètres de diamètre et peser 55 tonnes.

La grotte qui se situe à 290m sous la surface a été découverte en 1999 par deux frères qui creusaient un tunnel au fond de la mine.

Les conditions de températures, plus de 55°C, et l’humidité proche de 100% qui ont permis la formation des cristaux rendent aussi son exploration particulièrement difficile.

La mine de Naïca est située sur une ancienne faille, et une chambre de magma chauffe la grotte. Les eaux chaudes souterraines sont saturées en éléments chimiques rendant propice la croissance minérale. Ces conditions extrêmes expliquent la formation de ces cristaux géants : la grotte était inondée par les eaux de rivières thermales très chaudes (environ 50 °C) et l’exploitation de la mine a nécessité le pompage de l’eau. La chaleur qui règne dans cette grotte a permis à des éléments chimiques, comme le calcium et le soufre de se combiner pour donner naissance à ces magnifiques cristaux.

Les cristaux de gypse de Naïca font partie des plus grands du monde, le plus long atteignant 11,4 mètres de longueur.

On estime que la formation des cristaux de gypse a commencé il y a environ 600 000 ans, et s’est interrompue il y a environ 30 ans, quand l’eau a été pompée (on pompe 1 000 litres d’eau à 56 °C à la seconde à Naica) pour exploiter la mine. Dès que l’exploitation minière s’arrêtera, les pompes seront coupées et la grotte sera de nouveau envahie d’eau et la croissance des cristaux reprendra.

À l’intérieur de la grotte, en forme de fer à cheval, il règne une température de 44 °C et une humidité relative proche de 100 % : l’humidité extrême double le ressenti de chaleur. De ce fait, sans équipement spécial et adapté, un homme ne peut y rester plus d’une dizaine de minutes.

À cet effet, les scientifiques ont du concevoir des tenues spéciales pour pouvoir explorer les grottes. Ils doivent d’abord revêtir de multiples combinaisons qui résistent à la chaleur, dont une contenant des tubes remplis d’eau gelée. Ils doivent aussi porter un masque à gaz, relié à un gros sac à dos. L’air qui y est propulsé est réfrigéré grâce à de la glace. La présence du masque est indispensable, car l’eau à l’état gazeux contenue dans un air saturé à 44 °C se condenserait dans les poumons, là où la température du corps est plus faible, proche de 37 °C. Le point de saturation dépend de la température, c’est le même phénomène qui provoque la buée ou la rosée). La condensation d’eau dans les poumons peut rapidement créer une gêne respiratoire. Avec cet équipement, les explorateurs peuvent parcourir la grotte pendant environ 50 minutes.

Les cristaux se sont formés il y a environ 500 000 ans, ce qui est une date géologiquement récente. Cette « jeunesse » géologique permet donc de mieux comprendre comment des cristaux tels que ceux-ci se forment, et permet d’étudier précisément la croissance des cristaux se trouvant dans la grotte, avant que le temps ou d’autres phénomènes n’aient pu les altérer

crystal-mine-naica-mexique-02

crystal-mine-naica-mexique-03

crystal-mine-naica-mexique-04

crystal-mine-naica-mexique-05
Un cristal extrait de la mine
crystal-mine-naica-mexique-06
Un autre cristal de la mine

crystal-mine-naica-mexique-07