Cher Donald, bonne chance avec le mur

Avec Donald Trump et une bonne partie de la classe politique américaine qui sont obsédés par la construction d’un mur sur la frontière entre le Mexique et les États-Unis, le réalisateur Josh Begley a décidé de montrer ce que ça veut vraiment dire.

Pour ça, il a mis bout à bout 200 000 images satellites centrées sur la frontière et les fait défiler depuis l’océan Pacifique sur 3200km jusqu’à l’océan Atlantique.

Ce procédé révèle la diversité des paysages traversés et qu’elle est bien plus tortueuse que ce que l’on peut penser.