La chenille qui se prend pour un serpent

Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu

Il n’est pas rare que les chenilles, pour se protéger des prédateurs, se camouflent en forme de branche ou de feuilles mais cette chenille de la famille des Hemeroplanes originaire du Costa Rica opte pour une solution différente en se déguisant en plus dangereux qu’elle, grâce à la partie arrière de son corps qui ressemble à un serpent en position d’attaque.

Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu
Daniel Janzen / Janzen.upenn.edu

[Source]