Cet appareil photo refuse de faire des photos banales

restricta-camera

Philipp Schmitt s’intéresse à la façon dont on produit des images à l’ère numérique, comme déjà ici et pour l’illustrer a créé cet objet qu’il appelle une Camera Restricta en référence à la Camera Obscura.

En utilisant un smartphone dans une coque imprimée en 3D il a imaginé un appareil photo qui interroge en temps réel les sites internet où les gens déposent leurs images pour compter le nombre qui ont été prises et géolocalisées dans les 35m qui l’entourent.

Le son d’un buzzer varie comme celui d’un compteur Geiger en fonction de ce nombre qui est aussi affiché sur l’écran arrière de l’appareil.

Logiquement plus la zone est touristique plus le compteur s’envole pour atteindre parfois plusieurs milliers d’images.

Lorsqu’il atteint un certain seuil le déclencheur se rétracte pour vous empêcher de réaliser encore une photo banale de plus du même endroit.

restricta-hardware

restricta-prohibited

  • drgkill

    Can be kind of frustrating but its a funny and quite interesting approach.

  • Un vieil appareil photo argentique, un bon oeil… il y aura jamais mieux.

    • Laurent arnaud

      Shooter en argentique ne fait pas de vous un meilleur photographe, pas plus qu’une meilleur crédibilité sur une page FB « NomPrenomAKAPseudo PhotographY » C’est un outils, rien de plus.

  • Eno Gael

    Haha le truc frustrant ! Sinon c’est « à l’ère numérique » :)

  • Sébastien Michel

    ère* numérique…

    • Tellement évident ^^

      • Sébastien Michel

        N’est-ce pas ? :)

  • Jean-Pierre Alias

    Je trouve l’idée très drôle et en même temps intelligente, elle pousse à réfléchir à la finalité des photos que l’on prend

    En même temps, après avoir visionné la vidéo, il y a quand même un petit problème. Ce qui va bloquer le déclencheur où le libérer, ce n’est pas le sujet photographié, mais la géolocalisation du photographe. Je peux être sous la Tour Eiffel et ne pas vouloir photographier celle-ci pour autant, or là, l’appareil, clairement, ne m’autorisera pas la photographie de quoi que ce soit.

  • Christophe MENDES

    C’est un procédé inventé par le terrrible lobby international des vendeurs de cartes postales !

    si si, c’est sur !

  • IsLaz

    Les photos-souvenir il faut les faire d’abord pour soi non ? Ce n’est pas parce qu’il y a cent mille photos moches de la petite sirène postées sans même avoir reçues un p’tit coup de développement sur les réseaux asociaux, qu’on n’a pas le loisir d’en tenter une… réussie, belle, originale, etc. ! Il est idiot son bricolage :-))

  • Jacques Cartier

    Euh ça va être quoi après, une voiture qui refuse de démarrer ?

  • Le plus de cet objet : nous faire réagir sur la multiplicté des photos, les réseaux sociaux, nos comportements addicts de la photo souvenir qu’au fond on ne regradera pas ! Et ça marche : le débat est lancé entre certains : « argentiques/num », « flippant », « lobby », « hipster qui pue »…
    Moi, cette idée de Camera Restricta, je la trouve sympa, marrante et intelligente ;-) mais je garde mon reflex ;-)