Ce timbre, le plus rare du monde, vient d’être vendu pour 9,5M $

British-Guiana-one-cent-Magenta

Ce timbre de 1 centime émis en 1856 en Guyane britannique vient d’être vendu aux Enchères pour 9,5 millions de $.

A l’époque la Guyane britannique était une colonie Britannique depuis 1833 mais c’est seulement 20 ans plus tard qu’elle a commencé à recevoir des cargaisons de timbres officiels pour son postage.
Une de ces cargaison fut retardée en 1856 et le chef de la poste décida de demander à l’imprimerie du journal local de créer un série de timbre pour que les gens puisse continuer à envoyer des courriers.

Il a été imprimé des timbres de plusieurs valeurs mais le plus rare est celui de 1 cent, imprimé sur du papier magenta, il avait une forme hexagonale et représentait un bateau à trois mats avec les mots « “Damus Petimus Que Vicissim” ( La devise de la colonie, « On donne et veux recevoir en retour » au centre.

Le chef de la poste craignant les copies, il demanda à chaque postier de les signer de leurs initiales lors de la vente, celui là a été signé EDW, par le postier E.D. Wight.

Ce timbre, venant d’une colonie éloigné, avec une histoire étrange, imprimé en petite quantité, devait devenir rare et intéresser les collectionneurs.

Celui photographié en haut est le seul exemplaire existant et vient d’être vendu aux enchères pour presque 10 millions de dollars.

Il a été sauvé par un garçon de 12 ans qui l’a découpé dans les papiers de son grand-père en 1873 quand il a remarqué qu’il ne l’avait pas dans sa collection.

Authentication

[Source]