Besoin de redresser votre concombre ?

Contrairement à la machine à courber les bananes, qui n’existe pas, le redresseur de concombres est une invention bien réelle qui fit la joie de l’Angleterre victorienne.

Le concombre était alors très en vogue mais on avait une obsession pour la perfection des formes, et les aliments les plus harmonieux seulement étaient servis. On pensait en outre qu’un concombre tordu n’était pas homogène en terme de goût ou de texture, à cause du frein au passage de la sève.

L’ingénieur civil George Stephenson, qui se trouve être à l’origine du premier chemin de fer public du monde, était également un jardinier passionné.

Après de trop nombreuses récoltes frustrantes de concombres tordus, il a fait fabriquer ces cylindres de verre à double entrée dans son usine de machines à vapeur de Newcastle. Le fruit très jeune était passé au travers du premier trou puis poussait vers l’autre ouverture, parfaitement droit. Une fois mûr, on détachait le pédoncule en haut en le coupant.

Aujourd’hui les concombres vendus dans le commerce doivent toujours être droits, avec une interdiction qui a perduré jusqu’en 2008 des courbes de plus de 1/10. Les maraîchers plantent des variétés améliorées qui ne poussent plus courbées et les concombres poussent sur des treillis pour se redresser avec la gravité.

On retrouve donc cette amusante invention seulement dans les musées consacrés aux outils anciens.