Atchoum !

Les chercheurs du MIT ont filmés des centaines d’éternuements au ralenti et ont créés des modèles pour étudier le vol des gouttes projetées par un éternuement.
Ils se sont aperçus que les plus petites gouttes, inférieures à 100 micromètres, voyagent beaucoup plus loin que ce que l’on pensait, et surtout plus loin que les grosses.
Jusqu’à présent on pensait que les grosses allaient plus loin car elles avaient plus de masse et donc d’énergie mais les vidéos au ralenti ont montrées que les plus petites étaient portées par l’air qui s’échappe en même temps de la bouche sur une plus grande distance.

À vos souhaits !