Anne Teresa De Keersmaeker rencontre la musique de Steve Reich

Thierry De Mey a filmé les chorégraphies d’une des plus grandes danseuses contemporaines, Anne Teresa De Keersmaeker, sur la musique de Steve Reich, un pionnier de la musique minimaliste.

Les bruits des mouvements et des pas des danseuses se mélangent à la musique répétitive et envoûtante dans de grands espaces vides et c’est magnifique.

La première partie au piano est joueuse, avec les ombres portées des deux danseuses tournant comment dans une boite à musique qui se mêlent sur le fond et le sol.

La partie au violon est la plus majestueuse avec Anne Teresa De Keersmaeker qui danse sur un podium recouvert de sable blanc dans une foret, créant des motifs avec ses pieds.

Come Out, reprends encore et encore les mots de Daniel Hamm, un des Harlem Six injustement arrêtés à Harlem.
Ils sont extraits de la phrase « I had to, like, open the bruise up, and let some of the bruise blood come out to show them ».
On la retrouve dans un sample de Madvillain.

Avec en bonus des applaudissements à la fin.

Je vous laisse avec la musique pendulaire de Steve Reich :