5000 empreintes de pas de dinosaures sur le flanc d’une falaise

cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-01
Photo: Ramon Kristian Arellano

Dans une carrière à 5km de Sucre, en Bolivie, se trouve Cal Orcko, un rocher de calcaire de 1,5km de long et 100 mètres de haut qui présente sur sa face presque verticale des empreintes de pas de dinosaures qui datent de plus de 68 millions d’années.

On peut voir conservés dans le calcaire 462 séries de traces de pas différentes qui appartiennent à au moins 8 espèces de dinosaures pour un total de 5055 empreintes.

Les empreintes ont été conservées car à l’époque des dinosaures le site se trouvait sur une rive et pendant une période où le climat était plus humide leurs pattes se sont enfoncées, laissant des empreintes qui ont été solidifiées par une période de sécheresse, le climat redevenu humide par la suite elles ont été préservées par une nouvelle couche de sédiments.

Cette succession de climat sec puis humide s’est reproduit au moins 7 fois, laissant une succession d’au moins autant de couches d’empreintes.

Si ces souvenirs des dinosaures sont impressionnants ça n’explique pas comment ils faisaient pour marcher à la verticale et c’est la géologie qui apporte la réponse.
En réalité le sol était évidemment plat à l’époque et par chance l’activité tectonique de la région a déplacé et poussé la roche jusqu’à ce que ce qui était un bord de rivière plat se transforme en falaise verticale.

cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-02

cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-03
Photo: Carsten Drossel
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-04
Photo: Gerardo Diego Ontiveros
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-05
Photo: Ryan Greenberg
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-06
Photo: Éamonn Lawlor
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-07
Photo: Jerry Daykin
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-08
Photo: Vincent Poulissen
cal-orko-pas-dinosaure-falaise-bolivie-09
Photo: Jerry Daykin
  • Laurent

    Excellent, en faisant des recherches supplémentaires il semble que ce soit Cal Orcko, il manque un C dans votre article.

  • Aroom The Doomed

    on retrouve le même phénomène à Emosson en Valais

    http://www.emossonresto.com/?page_id=190

  • Luftikus

    SOS s’il vous plait j’ai failli mourir de manque d’oxygène! mettez plus de virgules svp

    • Dicamion

      Le maître de la boite m’a déjà dit de ne pas lire ce qu’on écrit soit même à voix haute. Dans ce genre de situation, c’est aussi valable pour ce qu’écrit le maître de la boite dans la légende. ^^

  • Dicamion

    Dans la photo de Gerardo Diego Ontiveros (celle au dessus du grand casque rouge) et la dernière (de jerry Daykin), on peut voir que les dinosaures pratiquaient le Dirt-bik, du coup on peut se demander si le terrain était si plat que ça…
    Celle ou le mec compare son pied avec l’empreinte, on se dit qu’on aurait été des curly sur pates si on avait vécu à la même époque, on peut prier Sainte Rosetta patronne des météorites…

    • Tugdual

      En français?

      • Dicamion

        Sur la photographie de Gerardo Diego Ontiveros (placée au dessus de la photographie où l’on voit un casque rouge dans un plan très rapproché) et sur la dernière photographie (prise par Jerry Daykin), on peut voir que les Sauriens pratiquaient la motocyclette tout terrain, ce qui pose le doute sur l’assertion du maître de la boite que le terrain serait plat, sachant que la motocyclette tout terrain se pratique sur un terrain cahoteux.

        Concernant la photographie où l’on voit un homme poser son pied dans la terrifiante empreinte laissée par un dinosaure, nous pouvons supputer que les dinosaures, ces terribles lésards si je décompose le mot par son origine latine, n’auraient fait qu’une bouchée de nous pauvres humains, tels de vulgaires biscuits apéritifs à la pâte de maïs extrudés, à forme courbée.

        Nous pouvons remercier la sainte patronne des objets célestes, que j’aime à appeler, avec une certaine notte d’humour, Sainte Rosetta (du nom de la sonde spatiale qui a fait parlé d’elle il y a peu), pour nous avoir envoyé une météorite assez grosse pour éliminer ces dinosaures. Ce qui a permis aux mammifères, dont les hominidés, d’occuper la place qu’ils ont aujourd’hui.

        Je rajouterai que je suis surpris qu’un breton défende aussi bien la langue française.
        Kenavo ar’vechal.

        • Tugdual

          Certes nous y voyons plus clair. Néanmoins vous auriez gagné à développer.

          Par exemple pourquoi cette compulsion des anglicismes? D’où viens cette haine des diplodocus? Et surtout pourquoi tié tombé?
          Ps: je défends rien c’est aussi mes origines, je suis métis (des landes).

  • Ils auraient pu faire attention les gros bétas, le platrier est bon pour tout recommencer avec leurs traces de papates